lundi 5 septembre 2016

Interview d'Émile Bravo dans "Equilibre Fragile" de septembre

Une Interview exclusive d’Émile Bravo dans "Équilibre Fragile" n° 5 de septembre 2016.
Vous pouvez le commander via ce lien: ICI

http://equilibrefragilerecords.tumblr.com/

En avant première un petit extrait de la première question.
"Equilibre Fragile - Tes histoires sont pleines de fantaisie mais tu les ancres toujours dans la réalité par des allusions historiques, socio-économiques ou scientifiques, dans quel sens se fait ton écriture ? D’où nait le point de départ de tes histoires ? 
 Émile Bravo - Quand je pense à l’histoire, à la base je veux m’adresser à la jeunesse, aux enfants, ça c’est très important. Ce que j’ai envie de leur faire comprendre c’est en général quelque chose qui m’a marqué dans mon enfance ou qui me choque actuellement et qui demande un peu de compréhension. Dès que je trouve quelque chose d’étonnant… ou "d’épatant", je me dis qu’il faut absolument le raconter aux enfants. Moi, j’adorais m’intéresser au monde des adultes quand j’étais gamin mais en échange, on n’avait pas beaucoup de considération. A mon époque les adultes ne parlaient pas beaucoup aux enfants. Mais quand un adulte se penchait sur notre cas et tentait de nous expliquer quelque chose, je trouvais ça génial ! On sentait bien que son intention était de transmettre et c’est exactement ça, moi ce qui me motive, c’est le fait de transmettre. Alors évidemment, je pense que tout ce que je fais est un peu lié à des problèmes existentiels. C’est pour ça que les thèmes dans mes histoires remettent toujours en question notre égo. Comme je dis souvent le problème de l’homme c’est son égo et il faut l’écraser son égo ! Enfin, écraser, ça ne veut pas dire écraser la personnalité de quelqu’un mais au contraire prendre de la distance par rapport à son égo et avoir un peu d’auto dérision. Et puis, oui, inculquer aussi des notions de sciences mais de la science, surtout, qui fait relativiser, tout ce qui fait comprendre qu’on est peu de choses m’intéresse… parce qu’il faut le rappeler à l’Homme qu’il est peu de choses, qu’il ne fait que passer. Celui qui pense qu’il est éternel nous emmerdera toujours, en fait !"

Merci à Thierry, pour l'ensemble de ces informations.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire