mercredi 22 juillet 2015

La Dame à la licorne


http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=790397

Sortie le 15 septembre chez Futuropolis.
Format: 195 x 265 mm
232 pages
Prix de vente : 25 €
ISBN : 9782754810937


Tissées aux alentours des années 1500, ces six tapisseries, qui arborent les armoiries de la famille Le Viste, représentent les cinq sens que sont le Toucher, le Goût, l’Odorat, l’Ouïe et la Vue. Reste le sixième sens, commenté par l’inscription « À mon seul désir », qui a inspiré de nombreuses hypothèses. Il pourrait désigner le libre-arbitre : la Dame à la beauté diaphane renonce aux plaisirs temporels. Le fond de « mille fleurs » parsemé d’animaux familiers crée un univers poétique, agrémenté d’un arrière-plan rouge exceptionnel pour l’époque. Dans ce jardin d’Éden, la licorne est tantôt actrice tantôt simple spectatrice , porteuse des armoiries du commanditaire. L’ensemble est considéré, à juste titre, comme l’un des grands chefs-d’œuvre de l’art occidental. Depuis décembre 2014, le musée de Cluny accueille les tapisseries rénovées dans un nouvel écrin, conçu par l’architecte en chef des Monuments Historiques, Paul Barnoud. La disposition des tapisseries suit un ordre précis : la hiérarchie des sens en vigueur au Moyen-Âge, du plus matériel au plus spirituel. En septembre 2015, une exposition des travaux des étudiants sera organisée au musée Cluny à Paris.

La Dame à la licorne, revisitée par Émile Bravo, Kajika Aki-Ferrazzini, Charlotte Arène, Laura Bertrand, Héloïse Chochois, Manon Debaye, Emmanuel Espinasse, Pauline Hébert, Ariane Hugues, Guillaume Laugé, Henri Lemahieu, Marin Martinie, Léopold Prudhon, Maxime Sabourin, Louise Smith, Adèle Verlinden et Zéphir.


Émile a dessiné deux planches en guise d'introduction au recueil de nouvelles graphique.


Durant trois ans, 16 étudiants en illustration de l’école Estienne, ont dû réaliser une histoire courte en bande dessinée sur La Dame à la licorne. Ils racontent à leur manière, souvent drôle et décalée, ce que leur évoque, à plus de 500 ans de distance, cette série de 6 tapisseries tissées en 1500, chef d’œuvre du musée du Cluny. Un dialogue savoureux à travers le temps, entre une œuvre d’art du Moyen-âge et de jeunes étudiants en art graphique
.




 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire